Accueil > Pour en savoir plus > Sciences naturelles > Biosciences > Biologie animale > Insectes > "Les mites textiles, « mites des vêtements » ou teignes des chambres à (…)

"Les mites textiles, « mites des vêtements » ou teignes des chambres à coucher et stockage de vêtements attaquent laines, soies, tapis, cuir et les mites alimentaires ou pyrales se nourrissent de produits alimentaires" par Jacques Hallard

mercredi 5 juin 2024, par Hallard Jacques


ISIAS Insectes Mites Santé Confort

Les mites textiles, « mites des vêtements » ou teignes des chambres à coucher et stockage de vêtements attaquent laines, soies, tapis, cuir et les mites alimentaires ou pyrales se nourrissent de produits alimentaires

Jacques Hallard , Ingénieur CNAM, site ISIAS – 27/05/2024

{{}}

A gauche : la mite alimentaire, à droite : la mite des vêtements

Plan du document : Introduction Sommaire Auteur


Introduction

Ce bref dossier propose quelques documents permettant de distinguer les mites alimentaires des mites textiles, ainsi que les moyens de s’en prémunir. Ces documents sont indiqués avec leurs accès dans le
sommaire ci-après

Retour au début de l’introduction

Retour au début du dossier

Sommaire

Retour au début de l’introduction

Retour au début du dossier

§§§

Mite Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l’appellation « Mite » s’applique en français à plusieurs taxons distincts.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsUne mite …

Le mot mite est un nom vernaculaire ambigu qui désigne en français plusieurs espèces de petits papillons de nuit (insectes de l’ordre des lépidoptères et de l’ancien sous-ordre des hétérocères) ayant en commun leur caractère nuisible pour l’activité humaine :

  • certaines espèces de la famille des Tineidae (les Teignes proprement dites) : les « mites des vêtements », qui se nourrissent de champignons, de lichens et diverses fibres, et rarement de plantes vivantes ;
  • certaines espèces de la famille des Pyralidae (les Pyrales ou fausses Teignes) : les « mites alimentaires », comme la Pyrale de la farine, qui se nourrissent de denrées alimentaires ou de diverses plantes.
    Vocabulaire - Mite est un mot féminin. On dit d’un objet rongé ou troué par les larves de ces petits papillons qu’il est mité.

Noms français et noms scientifiques correspondants

Liste alphabétique de noms vulgaires ou de noms vernaculaires attestés1 en français. Certaines espèces ont plusieurs noms et figurent donc plusieurs fois dans cette liste. Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Aux XVIe et XVIIe siècles, le nom de « mite » fait explicitement référence aux acariens du fromage comme l’attestent les nombreuses définitions données par les dictionnaires de cette époque3, à l’instar de la première édition du dictionnaire de l’Académie française de 16944. Aujourd’hui, seules deux exceptions restent en usage : le nom « mite de la farine », qui désigne aussi bien l’acarien Ciron de la farine que les lépidoptères pyrales de la farine et le nom « mite rouge », qui est employé pour désigner un autre acarien plus couramment nommé aoûtat5. En anglais, cet usage, toujours d’actualité, s’est généralisé à l’ensemble des acariens ; les mites au sens francophone actuel étant nommées « moths », nos papillons de nuit.

Physiologie, comportement et écologie

Les caractéristiques générales des mites sont celles des papillons de nuit, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d’informations sur leur description ou leur mode de vie.

Lutte contre les mites des vêtements

Articles détaillés : Piège à phéromone, Naphtalène et paradichlorobenzène.

Les produits utilisés contre les mites des vêtements sont désignés par le terme générique d’antimite. Ils sont différents selon les groupes d’espèces concernées.

La lutte contre les mites dans les environnements domestiques utilise des insecticides aérosols ou par exemple le paradichlorobenzène (toxique pour l’homme) ou des billes solides de naphtalène cristallisé, vendues sous le nom de « Naphtaline », ou encore des pièges à phéromones se présentant sous forme de plaques adhésives qui attirent et capturent les mâles.

Les mites fuient également les odeurs fortes comme la lavande, le laurier, le romarin, le tabac, le camphre, le bois de cèdre ou leurs huiles essentielles, de même que le savon d’Alep qui contient de l’huile de baies de laurier.

Exemples de mites alimentaires

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2020). 

  • Ephestia kuehniella, la Pyrale de la farine, dont les chenilles s’attaquent essentiellement à la farine, aux grains de céréales (blé, maïs, riz), à la semoule, aux flocons d’avoine, au muesli, aux biscuits, pâtes alimentaires et plus rarement aux fruits desséchés (raisins, figues, abricots).
  • Ephestia elutella, la Teigne du cacao, qui attaque cacao, chocolat, noix, noisettes, amandes, nougat, pralines, massepain, riz, orge perlé, son, pâtes alimentaires, gâteaux secs et pains d’épices, fruits secs, etc.
  • Ephestia cautella, la Pyrale du raisin sec, qui s’en prend aux fruits secs ou en voie de dessiccation (figues, abricots, prunes, raisins…), arachides, noix décortiquées, mais aussi au riz, à la farine, au cacao et au chocolat. La chenille rougeâtre ou jaunâtre y laisse ses excréments bruns mêlés de fils de soie.
  • Plodia interpunctella, la Pyrale des fruits secs, qui attaque blé, riz, farines, gâteaux secs et pains d’épices, pâtes alimentaires, fruits et légumes déshydratés ou secs, marrons glacés, châtaignes, noix et noisettes, chicorée et chocolat.
    Source de l’article avec Notes et références : Wikipédia

Retour au début du sommaire

2.
Comment distinguer les mites alimentaires des mites textiles ? Vidéo d’identification, astuces et solutions - 08 mars 2024 – Document ‘votre-expert-anti-nuisibles.com’

Vous avez observé un insecte volant non identifié ressemblant à un petit papillon ? Est-ce une mite des vêtements ou une mite alimentaire ?

https://votre-expert-anti-nuisibles.com/blog/upload/pages/images/comparatif-mite-vetement-mite-alimentaire.jpg

Les mites des vêtements et les mites alimentaires se ressemblent énormément. Il n’est pas toujours facile de pouvoir les différencier. Néanmoins, ils existent quelques divergences de comportements, de lieux de vie et de différences morphologiques.

À la fin de cet article, vous serez en mesure d’identifier clairement à quels types de mites vous êtes confrontés et ainsi capable de mettre en place une solution pour vous en débarrasser définitivement grâce à mes conseils experts.

Dans cet article :

Piège à mites alimentaire professionnel à entonnoir (100 m²)49,00 €

Qu’est-ce qu’une mite alimentaire ?

Mite alimentaire et bol de farine

La mite est aussi surnommée

La mite alimentaire est un insecte volant mesurant 20 à 25 mm d’envergure (ailes déployées) et entre 10 à 15 mm de corps. Elle ressemble fortement à un papillon. Elle est aussi appelée ’pyrale de la farine’, ’teigne de la farine’ ou le ’papillon gris de la farine’. De couleur majoritairement jaunâtre et blanchâtre, la mite alimentaire possède deux paires d’ailes :

  • supérieures : légèrement grisâtres
  • inférieures : blanchâtres
    La mite est un insecte dit ’des denrées stockées’ dont les chenilles sont déposées directement dans la farine, le blé, un flacon d’avoine, des fèves de cacao, des pâtes, du muesli, des biscuits secs, etc. La mite adulte est capable de percer un emballage fin comme un paquet de pâte ou de farine afin d’y déposer ses œufs.

Dans un domicile, on trouve la mite notamment dans les placards de cuisine et réserve alimentaire. On trouve la mite alimentaire également dans les entrepôts de stockage d’aliments, les boulangeries, les minoteries et autres activités de stockage de la farine, du blé et des céréales. On la trouve même dans des industries agroalimentaires pour la fabrication du pain et des produits à base de chocolat.

Pour ce qui est de sa biologie, le cycle de développement de la mite alimentaire est compris entre 25 et 30 jours (pour passer du stade d’œuf à adulte). La mite femelle pond entre 100 et 300 œufs dans sa vie. Ces œufs éclosent généralement au bout du 4ᵉ jour. La chenille de couleur blanchâtre mesure environ 5 mm, celle-ci est présente directement dans les denrées (puisque les œufs y sont déposés) afin qu’elle puisse immédiatement se nourrir et se développer.

C’est un insecte qui apprécie les environnements tempérés voir chauds et supporte mal le froid. Ainsi, on constate son apparition dès le mois d’avril ou mai, lorsque les températures remontent au-dessus de 15 à 20°C. Pour passer l’hiver, la mite entre en hibernation par le biais d’un ralentissement de son métabolisme et peut survivre à des températures négatives de -10° à -15°C.

Les larves fraîchement écloses commencent à tisser une toile légère servant d’habitation (cocon). Cela se concrétise par la présence de filaments blanchâtres directement dans la nourriture (comme une toile d’araignée, mais plus épais). C’est à l’intérieur de ce cocon compact qu’on retrouve de la nourriture ainsi que des déjections. La mite alimentaire se délecte de farine, de grains ou graines concassés ou moulus, de gâteaux secs et autres types de produits alimentaires farineux.

Les produits infestés par les mites ont souvent une couleur grisâtre et une odeur désagréable.

La présence de mites alimentaires peut être dangereuse pour la santé de l’homme. Cela est essentiellement dû aux denrées infectées par les larves et leurs excréments. La consommation de produit alimentaire souillé peut engendrer des réactions allergiques, des irritations cutanées (de la peau), ainsi que des maladies d’ordre intestinal.

’D’expérience, j’ai déjà constaté la présence de mite alimentaire principalement dans les minoteries (moulins) puisque ce type d’activité produit par définition beaucoup de farine. J’en ai également trouvé dans des silos de blé et même dans une usine de fabrication de bonbons à base de chocolat ! Je constate que la mite, si elle n’est pas traitée, prolifère assez rapidement. La mite alimentaire est un insecte indésirable dans les maisons et autres lieux de stockages alimentaires. Il est donc conseillé de prendre des mesures préventives et de mettre en œuvre un traitement pour s’en débarrasser. Entre nous, ce type d’insecte n’est pas compliqué à éradiquer contrairement aux punaises de lit ou blattes.’

Qu’est-ce qu’une mite du textile ?

Mite textile ou de vêtement

Une mite du textile est de couleur brunâtre, voire ocre.

Lamite du textile, aussi appelé ’teigne du vêtement’, est un insecte volant ressemblant à un petit papillon de couleur jaune paille. Elle mesure de 9 à 12 mm de corps et 11 à 17 mm d’envergure une fois ses ailes déployées. Elle possède 2 paires d’ailes avec, pour les ailes antérieures, une couleur jaunâtres (légèrement ocre) et des ailes postérieures d’un blanc nacré. Lorsque la mite textile ne vole pas, ses ailes sont repliées sur le corps.

La mite du textile dépose ses œufs directement sur le tissu du vêtement. Elle a une préférence pour les habits à base de textiles d’origine animale de type : 

La mite dépose en moyenne 100 œufs, déposés soit de manière groupée, soit par petits tas ou de manière isolée. 

Les larves de mites causent des dégâts dans les textiles sous la forme de petits trous. C’est dû au fait que la larve consomme les fibres du textile qui contient de la kératine (c’est une protéine). Par ailleurs, ce sont uniquement les larves qui créent des dégâts et non pas les mites adultes. Les œufs déposés sur le textile éclosent dans les 10 jours qui suivent et commenceront à dévorer les tissus dans le but de se nourrir, mais également de pouvoir se créer un cocon.

Pour plus d’informations concernant les dégâts sur les textiles, c’est ici : Pourquoi les mites font des trous dans les vêtements ?

La mite du textile adulte fuit la lumière, elle reste dans l’ombre et apprécie se réfugier dans les penderies. On trouve la mite du textile principalement dans les penderies, armoires, dressing, mais aussi dans la nature, à proximité des nids d’oiseaux (elle dépose ses œufs sur des plumes).

La mite du textile apprécie les températures ambiantes voir chaudes, le meilleur pour elle étant une température à 25°C avec un taux d’humidité de 60 à 80% (source : Guide Scientifique de Lutte Anti-Nuisibles en Santé Publique de l’entomologiste Sun Ly Lor)

La mite du textile n’est pas dangereuse pour l’homme, elle ne pique pas et ne mord pas. La problématique de cet insecte vient du fait que les larves occasionnent des dégâts dans les vêtements.

La présence de mite du textile est un problème que tout le monde peut rencontrer. Car, ce n’est pas une question de manque d’hygiène ou autres, c’est tout simplement le fait que nous entreposons des vêtements. D’ailleurs, j’ai déjà rencontré ce problème dans ma penderie, j’ai donc pris le réflexe de mettre en place un piège à phéromones afin de protéger mes habits. 

Comment faire la différence entre une mite alimentaire et une mite textile ?

Mite alimentaire et mite textile

à gauche : La mite alimentaire, à droite : la mite du vêtement

Ces deux mites se ressemblent beaucoup, néanmoins, il existe quelques différences. Les différences entre une mite alimentaire et une mite du textile sont de deux types :

  • le critère physique et biologique (les différences morphologiques)
  • le biotope (le lieu de vie et de développement)
    Ces deux axes d’identification permettent clairement de pouvoir faire la distinction entre ces deux insectes.

Pour les différences morphologiques et biologiques, on peut se baser sur l’aspect général de ces insectes. Car malgré leur ressemblance certaine, il existe quelques variations observables : 

Voici les principales différences physiques entre ces deux mites : 

  • Taille : la mite du vêtement est plus petite, 9 à 12 mm de corps contre 10 à 15 mm pour la mite alimentaire.
  • Couleur : la mite du textile est de couleur dorée (ocre) et brune contrairement à la mite alimentaire qui est plus blanchâtre et grisâtre.
    Les différences principales entre ces deux types de mites sont au niveau de leur biotope, puisque leurs besoins alimentaires et de développement divergent fortement :
  • la mite du textile sera observable dans les endroits entreposant des vêtements (penderie, chambre, armoire)
  • la mite alimentaire sera présente dans la cuisine, stockage alimentaire, placards et autres endroits où de la nourriture est présente.
    À défaut de parvenir à les identifier clairement en se basant sur leurs différences morphologiques, il est facile de comprendre à quel type de mite nous sommes confrontés en se basant sur le ou les lieux où leur présence est constatée.

Pour faire simple :

  • mite dans la chambre à coucher = mite textile
  • mite présente dans la cuisine = mite alimentaire
    Comment se débarrasser des mites alimentaires ?

’C’est parce que j’en attrape des milliers dans les minoteries et boulangeries, que je suis légitime pour vous guider et vous apprendre à vous débarrasser des mites alimentaires !’

Dans les habitations, il est important de rechercher et d’éliminer tous les aliments pouvant être moisis et dont la date de préemption est dépassée. Parfois, il suffit d’un morceau de pain sec oublié au fond d’une armoire pour qu’une infestation de mite démarre.

Placez toutes les denrées alimentaires (surtout la farine) dans des bocaux et bacs hermétiques afin de les rendre inaccessibles aux mites. N’oubliez pas qu’elles sont capables de ronger un fin emballage alimentaire !

L’usage d’insecticide dit biocide est fortement déconseillé voir prohibé. En effet, recourir aux produits insecticides dans un milieu alimentaire ou destiné à une préparation alimentaire peut être une source de contamination des aliments. Pour votre santé et celle de vos proches, l’utilisation d’insecticide est à proscrire.

Privilégiez l’utilisation de pièges à phéromones permettant d’attirer la mite et de l’attraper. Cette solution est totalement dépourvue de produits dangereux, toxiques et chimiques. La phéromone est une hormone sécrétée par les mites pour communiquer entre elles, c’est avant tout un moyen de communication, c’est ce qu’on appelle : le langage des insectes.

La mite étant attirée par la phéromone contenant sur la surface engluée du piège, celle-ci s’y dirige, se pose sur la plaque de glu et reste bloquée, entièrement prise au piège.

Ce type de piège à mite est simple et rapide à mettre en place, et très peu coûteux. Il peut être utilisé également comme un moyen de prévention et de détection afin de prévenir d’une infestation.

Attention : L’utilisation de lampe à UV avec grille d’électrocution principalement utilisée pour les mouches est complètement inefficace pour les mites. Pour cause, celles-ci ne sont pas attirées par la lumière et, bien au contraire, elles la fuient !

https://votre-expert-anti-nuisibles.com/447-cart_default/piege-a-pheromone-anti-mite-alimentaire-geo-pad.jpg

Piège à phéromone anti mite alimentaire GEO-PAD9,60 €

https://votre-expert-anti-nuisibles.com/446-cart_default/10-plaques-recharge-anti-mites-alimentaire-geo-pad.jpg

Recharge anti mite alimentaire GEO-PAD (10 plaques)19,00 €

Voir la vidéo à la source : https://votre-expert-anti-nuisibles.com/blog/mite/mite-alimentaire-ou-textile-comment-savoir-identification-conseils-solutions-en-video/

Retour au début du sommaire

3.
Mites de vêtements : saviez-vous que certaines odeurs sont des répulsifs naturels antimites  ? - Le 11/10/2023 à 20h18 - Modifié le 12/10/2023 à 15h59 par Floriane Reynaud – Document ‘voici.fr’

Les mites de vêtements sont un véritable fléau. Robes, draps, sous-vêtements... Elles s’attaquent à tout. Voici comment savoir si vous êtes envahi par les mites de vêtements et vous en débarrasser pour de bon !

Les papillons sont super jolis... Sauf s’il s’agit de mites ! Et oui, les belles ailes colorées de votre jardin et les grisâtres qui rongent vos vêtements font partie de la même famille. À la différence près que les mites de vêtements sont de véritables nuisibles qui peuvent ruiner une grande partie de votre armoire. Ce n’est pas pire que les punaises de lit, mais c’est quand même embêtant. Plutôt que de vous laisser envahir par le stress, voici comment venir à bout des mites de vêtements avec des techniques qui ont prouvé leur efficacité !

Comment savoir que vous avez des mites de vêtements ?

Les preuves les plus tangibles de la présence des mites de vêtements c’est l’apparition régulière de petits papillons gris dans votre armoire. Contrairement aux punaises de lit, ils sont bien plus facilement repérables. Si vous ne les avez pas vus mais avez constaté à plusieurs reprises des petits trous dans vos vêtements ou des nids de soie dans les recoins de votre armoire, c’est qu’elles sont déjà là. Et attention car elles se reproduisent vite en pondant deux fois par an entre 50 et 100 oeufs. Ce ne sont pas les mites adultes qui se nourrissent de vos vêtements mais les larves. Contrairement aux mites alimentaires qui adorent nos placards à nourritures, elles ce qu’elles aiment, c’est le tissu. C’est d’ailleurs pour ça que la ponte se fait plutôt dans les armoires afin que les bébés puissent avoir accès à la nourriture dès l’éclosion. Aux mois d’août et septembre, c’est l’heure de la ponte mais elles peuvent débarquer à n’importe quel moment de l’année. Les larves de mites adorent les fibres naturelles comme la laine et le cachemire, la soie, le cuir ou les plumes.Alors si vous avez des pulls et autres vêtements précieux, il est temps de les protéger !

Comment se débarrasser des mites déjà installées dans les armoires ?

Un bon nettoyage s’impose lorsque vous constatez la présence de mites de vêtements. Cela commence par faire un tri pour vous débarrasser des vêtements qui ont été rongés par les larves. Ils sont ruinés, alors autant faire place nette. Videz ensuite votre armoire dans son intégralité et passez l’aspirateur dans tous les recoins afin de décoller et aspirer les oeufs restants. Nettoyez ensuite votre armoire ou commode avec un nettoyeur vapeur si vous en avez un ou de l’eau bien chaude avec du savon et du vinaigre blanc. Vos vêtements restants peuvent faire un bon voyage en machine à haute température. Si vous possédez des pièces trop fragiles pour être lavées à plus de 40 degrés, vous pouvez tuer les larves avec un passage au congélateur dans un sac hermétique pendant trois jours.Lavez ensuite les pièces à la plus haute température possible.

Quels sont les répulsifs antimites de vêtements efficaces ?

Que vous ayez ou non des mites, à l’arrivée de l’automne il vaut mieux vous en prémunir en utilisant des répulsifs efficaces. Pas besoin d’aller chercher la bombe d’insecticide qui va vous attaquer les poumons, surtout si votre dressing est dans votre chambre. Il existe des solutions naturelles qui repoussent efficacement les mites de vêtements :

  • Les huiles essentielles : les mites des vêtements détestent certaines odeurs comme le cèdre ou l’eucalyptus. Ultra concentrées dans les huiles essentielles, ces odeurs ont une action antimite super connue. En plus du cèdre et de l’eucalpytus, elles craignent également la menthe, le romarin, le laurier-sauce et le thym. Imbibez des morceaux de coton que vous ‘dispatchez’ dans votre garde-robe. Si vous n’en n’avez pas en huile essentielle, un petit sac en tissu rempli de feuilles séchées fera l’affaire.
  • Le citron : en plus de sentir super bon pour nous, le citron est un vrai répulsif pour les mites de vêtements. Pas besoin de mettre un verre rempli de citronnade dans votre armoire ! Épluchez des écorces de citron et déposez-les sur les étagères ou suspendez des petits sacs à vos cintres.
  • Les marrons : ça tombe bien, c’est la saison ! Les marrons qui sèchent dégagent une odeur qui fait fuir les mites à vêtements. Déposez quelques marrons fraîchement tombés des arbres aux quatre coins de votre armoire pour barrer la route des mites.
  • Le savon : de Marseille ou d’Alep, leur odeur forte est un véritable antimites. Vous pouvez déposer une savonnette sur le rebord d’une étagère ou rapper des copeaux à suspendre partout dans votre placard.
    Pour savoir comment bien ranger vos pulls et les protéger des mites, cliquez ici !

Source : https://www.voici.fr/mode/mites-de-vetements-quels-sont-les-repulsifs-naturels-pour-sen-debarrasser-768140

Retour au début du sommaire


    • Mites textiles, mites des vêtements et leurs dégâts – Document ‘insectosphere.fr’
      Les mites textiles

Il existe différentes espèces de mites textiles, mais la plus rencontrée et très certainement Tineola bisselliella. Cet insecte de la famille des lépidoptères est plus connu sous le nom de teigne commune des vêtementsmite des vêtements ou mite textile. C’est un insecte kératophages qui est capable de se nourrir de composés riches en kératine, une protéine présente dans les poils, les cheveux, les plumes, les ongles et les sabots. Cet insecte est de ce fait considéré comme un nuisible à l’intérieur des installations humaines puisque les larves de mites des vêtements dégradent de nombreux textiles. Dans certains cas, les dégâts sont inestimables au vu de l’aspect historique des pièces attaquées à l’instar de certaines étoffes anciennes, des collections scientifiques d’insectes ou des animaux empaillés à l’intérieur des musées.

Dans les habitations, l’impact des mites des vêtements est moins grave même si ces insectes peuvent faire de véritables ravages dans les placards, gardes robes, dressings et autres penderies qui contiennent des tissus en soielaine, lin et coton. Les chenilles de mites textiles peuvent même s’en prendre aux tapis et aux rideaux.

Liens rapides : Trichogrammes Piège

Voir aussi : Mites alimentaires, teigne farine

Cycle biologique des mites des vêtements

La vie des adultes mites textiles se résume à l’accouplement et à la ponte. Ainsi, ces teignes ne s’alimentent pas et meurent rapidement après s’être reproduites. La mite femelle va pondre plusieurs centaines d’œufs qu’elle va venir placer stratégiquement sur les textiles les plus adaptés à la survie de sa descendance. Les œufs sont de couleur crème et invisible à l’œil nu. Dès l’éclosion, la jeune larve va ingurgiter le plus possible de textile. En fonction des conditions de températures, la larve peut mettre entre deux mois à deux ans pour se métamorphoser en papillon. Le cycle peut alors recommencer. Les adultes et les larves de mites des vêtements sont lucifuges : elles fuient la lumière du jour et c’est pourquoi on les rencontre souvent dans les placards ou bien très incrustées dans les tissus.

Moyens de lutte non chimiques contre les mites des vêtements

Il existe de nombreuses manières d’éliminer les mites des vêtements sans insecticides chimiques. C’est d’autant plus intéressant que ces produits dangereux pourraient être en contact direct avec la peau s’ils étaient utilisés sur les vêtements.

Une méthode intéressante est la cryothérapie : il suffit de placer les tissus infestés au congélateur durant 48 h. Cette solution est efficace puisqu’elle permet d’éliminer tous les stades des mites textiles, mais souvent peu réalisable. Certaines plantes ont également des propriétés insectifuges pour les papillons, c’est notamment le cas de la lavande.

La lutte biologique s’avère être la solution la plus efficace à l’heure actuelle. Pour cela, on réalisera des lâchers de trichogrammesdes guêpes microscopiques qui pondent leurs œufs dans ceux des mites textilesCela leur sera fatalUn ou deux lâchers suffisent pour nettoyer les placards.

En complément, il est important de détecter les vols des mites textiles. Pour cela, il est recommandé d’utiliser des pièges à phéromone.

L’association de ces deux moyens de lutte permet d’obtenir très rapidement d’excellents résultats.

Source : https://www.insectosphere.fr/mites-textiles-mites-des-vetements

Retour au début du sommaire

Retour au début de l’introduction

Retour au début du dossier


Collecte de documents et agencement, [compléments] et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 27/05/2024

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

Site : https://isias.info/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Insectes Mites Santé Confort.3.docx

Mis en ligne par le co-rédacteur Pascal Paquin via Yonnelautre.fr : un site des alternatives, d’éducation populaire, un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, sans subvention, indépendant de tout parti, un site sans Facebook, Google+ ou autres GAFA, sans mouchard, sans cookie tracker, sans fichage, sans Facebook, Google+ ou autres GAFA, et à empreinte numérique réduite, un site entièrement géré sous Linux et avec l’électricité d’Énercoop , géré par Yonne Lautre : https://yonnelautre.fr

Yonnelautre.fr utilise le logiciel libre SPIP et le squelette Koinós. Pour s’inscrire à nos lettres d’info > https://yonnelautre.fr/spip.php?breve103

http://yonnelautre.fr/local/cache-vignettes/L160xH109/arton1769-a3646.jpg?1510324931

— -