Accueil > Pour en savoir plus > Médecine, Santé > Cancer > "Le suivi en temps réel de la radiothérapie anticancéreuse améliore la sûreté (...)

"Le suivi en temps réel de la radiothérapie anticancéreuse améliore la sûreté et l’efficacité : la détection précise du site où les rayons X atterrissent et la dose à laquelle ils sont administrés, pourrait réduire les dommages collatéraux" par Science News

Traduction & Compléments de Jacques Hallard

dimanche 8 janvier 2023, par Science News


ISIAS Radio thérapie anticancéreuse

Le suivi en temps réel de la radiothérapie anticancéreuse améliore la sûreté et l’efficacité : la détection précise du site où les rayons X atterrissent et la dose à laquelle ils sont administrés, pourrait réduire les dommages collatéraux

Traduction du 06/01/2023 par Jacques Hallard d’un article diffusé par ‘Science News’ sous le titre « Tracking radiation treatment in real time promises safer, more effective cancer therapy – The ability to accurately detect where X-rays land and in what dose could reduce the collateral damage from radiation therapy - Référence : https://www.sciencedaily.com/releases/2023/01/230103133738.htm

Date : 03 janvier 2023 - Source : University of Michigan – [« L’université du Michigan est une université américaine située à Ann Arbor dans le Michigan. Elle dispose également de deux campus régionaux situés dans le même État, à Dearborn et à Flint. Fondée en 1817, c’est la première université du Michigan, établie avant même l’adhésion de l’État du Michigan à l’Union. Appelée également UMich ou UM par ses étudiants), elle est réputée comme l’une des meilleures universités publiques des États-Unis… » - Source

Résumé :

Le rayonnement, utilisé pour traiter la moitié des patients cancéreux, peut être mesuré pendant le traitement pour la première fois avec une imagerie 3D précise. En capturant et en amplifiant de minuscules ondes sonores créées lorsque les rayons X chauffent les tissus du corps, les professionnels de la santé peuvent cartographier la dose de rayonnement dans le corps, leur donnant de nouvelles données pour guider les traitements en temps réel. C’est une vue unique en son genre d’une interaction que les médecins étaient auparavant incapables de ’voir’.’

Texte complet :

Le rayonnement, utilisé pour traiter la moitié des patients cancéreux, peut être mesuré pendant le traitement pour la première fois avec une imagerie 3D précise développée à l’Université du Michigan (UM).

En capturant et en amplifiant de minuscules ondes sonores créées lorsque les rayons X chauffent les tissus du corps, les professionnels de la santé peuvent cartographier la dose de rayonnement dans le corps, leur donnant de nouvelles données pour guider les traitements en temps réel. C’est une vue unique en son genre d’une interaction que les médecins étaient auparavant incapables de ’voir.’

’Une fois que vous commencez à administrer des radiations, le corps est à peu près une boîte noire’, a déclaré Xueding Wang, professeur de génie biomédical au Jonathan Rubin Collegiate, professeur de radiologie et auteur correspondant de l’étude dans ‘Nature Biotechnology’. Il dirige également le Laboratoire d’imagerie optique de l’UM.

’Nous ne savons pas exactement où les rayons X frappent à l’intérieur du corps, et nous ne savons pas quelle quantité de rayonnement nous délivrons à la cible. Et chaque corps est différent, il est donc difficile de faire des prédictions pour les deux aspects.’

La radiothérapie est utilisée dans le traitement de centaines de milliers de patients atteints de cancer chaque année, bombardant une zone du corps d’ondes et de particules à haute énergie, généralement des rayons X. Les radiations peuvent tuer les cellules cancéreuses ou les endommager de manière à ce qu’elles ne puissent pas se propager.

Ces avantages sont compromis par un manque de précision, car la radiothérapie tue et endommage souvent les cellules saines dans les zones entourant une tumeur. Cela peut également augmenter le risque de développer de nouveaux cancers.

Avec l’imagerie 3D en temps réel, les médecins peuvent diriger plus précisément le rayonnement vers les cellules cancéreuses et limiter l’exposition des tissus adjacents. Pour ce faire, ils ont simplement besoin d’’ écouter.’

Lorsque les rayons X sont absorbés par les tissus du corps, ils sont transformés en énergie thermique. Ce chauffage provoque une expansion rapide du tissu, et cette expansion crée une onde sonore.

L’onde acoustique est faible et généralement indétectable par la technologie échographique typique. Le nouveau système d’imagerie acoustique par rayonnement ionisant de l’UM détecte l’onde avec un réseau de transducteurs à ultrasons positionnés du côté du patient. Le signal est amplifié puis transféré dans un appareil à ultrasons pour la reconstruction de l’image.

Avec les images en main, une clinique d’oncologie peut modifier le niveau ou la trajectoire des radiations pendant le processus pour assurer des traitements plus sûrs et plus efficaces.

’À l’avenir, nous pourrions utiliser les informations d’imagerie pour compenser les incertitudes liées au positionnement, au mouvement des organes et aux variations anatomiques pendant la radiothérapie’, a déclaré Wei Zhang, chercheur en génie biomédical et premier auteur de l’étude. ’Cela nous permettrait de délivrer la dose à la tumeur cancéreuse avec une précision extrême.’

Un autre avantage de la technologie UM est qu’elle peut être facilement ajoutée à l’équipement de radiothérapie actuel sans changer radicalement les processus auxquels les cliniciens sont habitués.

’Dans les applications futures, cette technologie peut être utilisée pour personnaliser et adapter chaque radiothérapie afin de garantir que les tissus normaux sont maintenus à une dose sûre et que la tumeur reçoit la dose prévue’, a déclaré Kyle Cuneo, professeur agrégé de radio-oncologie à Michigan Medicine. ’Cette technologie serait particulièrement bénéfique dans les situations où la cible est adjacente à des organes sensibles aux radiations tels que l’intestin grêle ou l’estomac.’

L’équipe de recherche est dirigée par l’UM, dont Wang, Cuneo et Issam El Naqa, professeur adjoint de radio-oncologie à la Faculté de médecine de l’UM. L’équipe travaille avec des partenaires du Moffitt Cancer Center.

L’Université du Michigan a déposé une demande de protection par brevet et recherche des partenaires pour aider à commercialiser la technologie. La recherche a été soutenue par le National Cancer Institute et le Michigan Institute for Clinical and Health Research.

Origine de l’information : Materials provided by University of Michigan. Original written by Jim Lynch. Note : Content may be edited for style and length.

Les matériaux fournis par l’Université du Michigan. Texte original écrit par Jim Lynch. Note : Le contenu peut être modifié pour des raisons de style et de longueur.

Référence de la revue : Wei Zhang, Ibrahim Oraiqat, Dale Litzenberg, Kai-Wei Chang, Scott Hadley, Noora Ba Sunbul, Martha M. Matuszak, Christopher J. Tichacek, Eduardo G. Moros, Paul L. Carson, Kyle C. Cuneo, Xueding Wang, Issam El Naqa. Real-time, volumetric imaging of radiation dose delivery deep into the liver during cancer treatment. Nature Biotechnology, 2023 ; DOI : 10.1038/s41587-022-01593-8

Pour citer cette page : MLA APA Chicago - University of Michigan. ’Tracking radiation treatment in real time promises safer, more effective cancer therapy : The ability to accurately detect where X-rays land and in what dose could reduce the collateral damage from radiation therapy.’ ScienceDaily. 03 January 2023. www.sciencedaily.com/releases/2023/01/230103133738.htm .

Source : https://www.sciencedaily.com/releases/2023/01/230103133738.htm

Retour au début du texte traduit

Traduction, [compléments] et intégration de liens hypertextes par Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 08
/01/2023

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Radio thérapie anticancéreuse.3.docx

Mis en ligne par le co-rédacteur Pascal Paquin du site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti, un site sans Facebook, Google+ ou autres GAFA, sans mouchard, sans cookie tracker, sans fichage, un site entièrement géré sous Linux et avec l’électricité d’Énercoop , géré par Yonne Lautre : https://yonnelautre.fr - Pour s’inscrire à nos lettres d’info > https://yonnelautre.fr/spip.php?breve103

http://yonnelautre.fr/local/cache-vignettes/L160xH109/arton1769-a3646.jpg?1510324931

— -